Étudiantes en vedette : Rencontrez Nishant

Bonjour, hello !  Je m’appelle Nishant Bhardwaj et je viens d’Inde. J’ai grandi dans une famille moderne mais traditionnelle, et mes parents ont mis l’accent sur l’éducation qui a jeté les bases de ce que je suis aujourd’hui. Pendant mon enfance, j’ai poursuivi mes études dans diverses villes indiennes. Depuis toujours, j’ai une passion pour les voitures. Je me souviens encore très bien de l’époque où j’avais 10 ans, et j’ai sorti la nouvelle voiture de mon père pour faire un tour en voiture et je l’ai écrasée dans une clôture. Mon père savait que mon amour pour les voitures était quelque chose sur lequel je n’avais pas le contrôle, alors, à ma grande chance, il a décidé de m’apprendre à conduire à un très jeune âge.

Jusqu’ à présent, mes plus grandes réalisations dans ma vie ont été de déménager aux États-Unis en tant qu’étudiant, de vivre de façon autonome avec un emploi à temps plein et d’emménager avec succès au Canada en tant que nouveau résident permanent. Lorsque j’étais aux États-Unis, j’ai terminé ma maîtrise en génie mécanique à l’Université de science et technologie du Missouri Rolla, MO. Cependant, j’ai changé mon domaine de carrière en logiciel après avoir fait mes certifications en programmation. Je travaille actuellement en tant qu’ingénieur logiciel, mais lorsque j’ai travaillé à mon poste de consultant en informatique, j’ai généralement passé la majeure partie de la journée à coder pour différents logiciels clients. La plupart du travail que j’ai fait était sur l’ordinateur avec une interaction humaine limitée, sauf pour quelques réunions ici et là. Je n’ai jamais trop pensé à mon emploi de rêve, mais je pense que ce serait une sorte de combinaison de mes compétences informatiques et de mes voitures. J’ai l’intention de travailler pour une entreprise de logiciels près de Toronto lorsque je reviendrai de mes vacances, afin de profiter de possibilités semblables au Canada si je trouve quelque chose d’intéressant.

Mes objectifs immédiats dans la vie sont de m’installer avec un emploi stable au Canada, quelque part près d’une grande ville comme Toronto, Montréal ou Ottawa. Éventuellement, j’aimerais rencontrer quelqu’un de spécial et fonder une famille au Canada. À long terme, j’aimerais vivre une vie simple et heureuse où je pourrais travailler moins et prendre du temps pour moi si je veux. La principale raison pour laquelle j’ai décidé de suivre des cours de langue à la CLC était pour accélérer mes progrès en français. J’apprécie le CLC parce qu’ils rendent le processus d’apprentissage des langues amusant et facile pour les débutants. Pouvoir parler et interagir en face à face avec d’autres élèves et des enseignants compétents m’ a aidé à accélérer ma compréhension du français de base et m’ a permis de surmonter ma peur d’apprendre une nouvelle langue. J’aurai besoin de connaître le français pour postuler à des emplois gouvernementaux à Ottawa, alors j’aimerais surmonter cette timidité. Dans un autre ordre d’idées, j’ai pensé que les cours de français pourraient m’aider à parler à des femmes en français et augmenter mes chances de rencontrer quelqu’un de spécial ou simplement de communiquer avec des gens du Québec.

En regardant ma vie maintenant, c’est difficile de croire comment j’ai fini ici. Je suis arrivé à Montréal à peine deux semaines avant de m’inscrire aux cours à la SIC. La raison pour laquelle j’ai déménagé à Montréal, c’est pour faire l’expérience de la diversité culturelle et des différentes choses que cette grande ville a à offrir. J’ai beaucoup entendu parler de Montréal comme d’un centre culturel cool, alors je me suis dit qu’il valait mieux rester un peu et vivre Montréal comme un vrai centre local. La principale raison pour laquelle je me suis inscrit à des cours au CLC est que j’avais de la difficulté à lire les panneaux de rue en français. Quelques jours plus tard, je me suis rendu compte que j’avais besoin de cours de français et j’ai communiqué avec CLC peu de temps après. Les plus grands défis que j’ai rencontrés depuis mon arrivée ici sont la langue et le froid extrême. Ces difficultés se sont estompées quelques jours après mon départ, quand je me suis habitué au froid et que j’ai fait le tour de la ville avec Google Translation. Si je devais choisir une chose qui me plaît le plus à Montréal, ce serait la diversité culturelle, surtout avec l’influence française et européenne sur la ville que je n’ai jamais vue aux États-Unis. Je suis aussi accro aux chocolats ici après avoir visité tant de boutiques de chocolat, c’est donc une chose que j’aime vraiment dans cette ville.