Anneyé sur de grandir à Cuba et son amour de l’écriture et l’enseignement

Je m’appelle Anneyé Blanco. Je suis professeur d’espagnol et coordinatrice des cours d’espagnol à CLC Montréal. Je suis née et j’ai grandi à Sibanicú, une petite ville en province de Camagüey, à Cuba.

J’ai toujours aimé les langues. Enfant, j’avais l’habitude de « lire » des magazines russes et allemands et d’inventer des histoires à partir de mots inintelligibles. Je suis tombée amoureuse de l’anglais pendant mon adolescence. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de poursuivre des études universitaires en anglais avec le français comme deuxième langue étrangère à l’Universidad Central « Marta Abreu » de Las Villas. J’adorerais apprendre d’autres langues romanes, comme l’italien et le portugais. J’aimerais aussi apprendre quelques rudiments de japonais pour communiquer avec mes collègues japonais à CLC.

J’ai récemment publié un article sur mon enfance, « An 80’s child in Communist Cuba ». Si je devais décrire cette période en quelques mots, je citerais une chanson de Carlos Varela, l’un de mes auteurs-compositeurs cubains préférés, « Je n’avais pas de Père Noël ou d’arbre de Noël…. et en tant que tel je pourrais vivre en inventant des jouets une fois par an ». Malgré la crise économique causée par la désintégration de l’Union soviétique, j’ai eu une enfance heureuse. Jouer avec des amis dans la rue et entendre des histoires sur le porche autour d’une lampe à huile faite maison, c’est ce dont je me souviens le plus.

Mes passe-temps favoris sont l’écriture et la lecture. Mais si vous l’aviez demandé il y a quelques mois, j’aurais dit dessin, jeu d’échecs et danse Zumba. J’ai fait les deux premiers depuis mon enfance.

Mes passions sont l’enseignement et l’écriture. Je les aime parce qu’ils me permettent de partager mes expériences, mes connaissances et ma vision du monde avec les autres. Surtout, ils me permettent d’être un apprenant constant et d’élargir mes horizons. La poursuite d’études supérieures à l’Université Concordia a alimenté ma passion pour l’enseignement. Mon professeur de méthodologie a été une grande source d’inspiration : elle est devenue mon modèle en tant que professeur de langues. J’y ai également enseigné deux cours d’espagnol et animé un atelier de conversation en espagnol, deux expériences très enrichissantes en termes de croissance professionnelle.

Ma passion pour l’écriture est née de mon besoin de mettre mes pensées sur papier et de développer mon côté créatif. J’écris tous les jours, c’est comme la caféine. (J’ai encore besoin d’une tasse de café le matin, cependant.) J’écris surtout en anglais. Pour l’instant, j’explore différents types d’écriture – poésie, nouvelles, nouvelles, rédactions. J’aimerais écrire un livre un jour, donc c’est définitivement un pas vers cet objectif.

Je vis à Montréal depuis sept ans. Je suis venue pour poursuivre un échange d’enseignement entre l’Université de La Havane et le Collège Montmorency. J’aime TOUT sur Montréal. Son multiculturalisme et son ouverture d’esprit sont deux choses que je préfère. Le plus grand défi est d’être loin de ma famille. Je suis heureuse d’être tombé sur CLC pendant ma recherche d’emploi !

Ma journée typique à CLC consiste d’enseigner l’espagnol (les cours particuliers et/ou en groupe) et à élaborer des programmes d’études. En tant que coordinateur académique espagnole, j’effectue également des entretiens et des tests de placement avec des enseignants et des étudiants potentiels, respectivement. J’aime l’atmosphère à l’école parce qu’il y a un sentiment de communauté et de familiarité qui fait que tout le monde se sent bienvenu et à l’aise.

Mis à part un vieux dossier avec des diplômes de gagnant de concours d’échecs et de concours national (et un diplôme de maîtrise en études hispaniques), mon plus grand accomplissement est de pouvoir parler différentes langues et, ainsi, communiquer avec des gens du monde entier. La différence la plus significative a été d’établir des liens avec des personnes d’origines culturelles différentes. En outre, CLC m’a permis d’acquérir une expérience précieuse dans l’enseignement aux adultes et la coordination académique.

CLC est un endroit où vous allez rencontrer des personnes très talentueuses et ouvertes d’esprit. En tant qu’étudiant, vous apprécierez d’affiner vos compétences linguistiques dans une atmosphère détendue, dans (et en dehors) de la classe. Si vous êtes un enseignant, vous serez ravi de trouver un endroit où vous pouvez interagir avec les enseignants, les élèves et le personnel sur une base quotidienne. Comme je l’ai déjà mentionné, CLC est une communauté, un endroit où l’on peut faire de nouveaux amigos !