Les hauts et les bas en apprendre une langue

Quand on commence à apprendre une nouvelle langue, tout est passionnant. Avec la ligne de départ toujours en vue, chaque pas en avant est un accomplissement alors qu’un Nouveau Monde de culture et de langue s’ouvre. Davantage de nouveaux mots, de grammaire et de sons entrent dans l’équation. Cela est peut-être plus difficile, mais c’est tout aussi excitant à mesure que votre compréhension augmente. Peut-être que vous pouvez maintenant commencer à comprendre un nouveau YouTuber ou cette chanson que vous avez toujours aimée, mais que vous n’arrivez pas à chanter.

L’aspect le plus difficile dans l’apprentissage d’une langue est le plateau inévitable. À un certain moment, vous pourriez commencer à avoir l’impression de ne pas apprendre de nouveaux mots (ou même d’en oublier certains). L’étude quotidienne ressemble à une corvée, et vous vous concentrez davantage sur ce que vous pouvez faire que sur ce que vous ne pouvez pas faire. Nous en sommes tous arrivés et nous y reviendrons tous, et nous continuerons à revenir pendant nos voyages d’apprentissage des langues.

Dans de tels moments, il est important de prendre du recul et de réfléchir au point de départ. Pourquoi l’apprentissage de cette langue est-il important pour vous ? Comment vous sentiriez-vous si vous abandonniez ? Quelles leçons ou joies avez-vous acquises au cours de votre voyage d’apprentissage ?

Vous pourriez même réaliser qu’avec l’apprentissage des langues, le voyage ne s’arrête jamais. Il y aura toujours de nouvelles choses à apprendre et à travailler, à mesure que les langues changent et changent avec le temps. Il s’agit du voyage, pas de la destination.

Une partie de ce processus consiste à déballer notre peur de se sentir incertain. Lutter pour parler pourrait vous frapper dans un endroit sensible – peut-être une peur du jugement ou de l’embarras. Il est important de reconnaître que l’éloquence n’équivaut pas à la qualité de vos idées ou à la capacité de vous exprimer. En fait, l’une des grandes joies de parler une deuxième langue est d’apprendre toutes les façons dont les gens peuvent se connecter qui ne sont pas seulement liées à la parole.

Même parmi les locuteurs natifs, tous les mots et phrases ne sont pas utilisés de la même façon. Les gens font des erreurs, prononcent les choses différemment et ne sont pas d’accord sur la ponctuation. Est-ce que cela signifie que nous devrions tous abandonner et ne plus jamais parler ? Bien sûr que non. En fin de compte, la communication est l’objectif final de l’apprentissage de n’importe quelle langue. Plus qu’une grammaire ou une prononciation parfaite, l’authenticité sonnera vrai, quelle que soit la manière dont elle est délivrée.